On nous prend pour des jambons !

Vous n’avez sans doute pas loupé  le scoop moribond apparu dans l’émission «Cash investigation » paru la semaine dernière : notre jambon est empoisonné !

Et oui dans l’arrière-boutique du secteur alimentaire, se cache un fiasco industriel sentencieux pour nous pauvres humains, nous bouffons des nitrites sans nous en rendre compte !

Ces saletés sont présentes dans toutes nos charcutailles… qu’elle soit label rouge, bio ou fermière. J’en ai aperçu dans des marques bio  et ait été grandement meurtri par cette vérité à savoir que  même dans le bio se cache des traîtres …

Nitriquoi ?

À ne pas confondre avec les nitrates, les nitrites sont de deux types :

  • De sodium aussi connu sous le nom de la gestapo-chimico E250
  • De potassium connu sous le nom de code E252 (utilisé à l’époque pour la poudre à canon Messieurs, Dames !)

On retrouve cette chère team « chimico-dévastatrice » dans les viandes transformées, les charcuteries (le blanc de dinde et le foie gras en prennent également pour leur grade) mais on en trouve également dans certains fromages et poissons pannés contenant de la saumure.

Ces additifs chimiques servent à la conservation du jambon, mais aussi à lutter contre le développement bactériologique notamment le botulisme une bactérie mortelle qui affecte le système nerveux (c’est l’argument imparable des industriels pour justifier de leur utilisation dans les charcuteries).

e520
Nitrite dans du pâté de foi Label Rouge

label-rouge

Ils ont également un intérêt esthétique puisqu’ils permettent de fixer la couleur rose du jambon pendant sa cuisson (oui car la couleur véritable d’un jambon est plutôt grise … pas très ragoutant pour déclencher facilement l’acte d’achat).

Pourquoi le nitrite est-il un gros méchant ?

Il est accusé par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) de provoquer et favoriser plusieurs cancers.

 

* Il favoriserait le cancer colorectal *

presentation2
Image tirée de l’émission de Cash Investigation : Industie agroalimentaire, business contre santé

 

Il est  suspecté d’être l’une des causes majeures du cancer colorectale (selon une étude publiée dans le Journal de l’American Medical Association).

  • Cash investigation expliquait qu’en fait la molécule de nitrite une fois digérée réagissait chimiquement avec les protéines de viandes pour former du nitrosamine. Il s’agit d’un composé chimique reconnu par l’OMS comme hautement cancérogène (hum … sympathique).

Cette transformation endommagerait la surface de l’estomac plus vulnérable aux cancérogenèse  dès lors.

 

Cancer1-432x432.jpg
Source Agoravox

Source zevengeur Article publié sur Agoravox

* Il favoriserait le cancer de l’estomac *

Il s’agit du 4ème cancer le plus diagnostiqué.

Le risque de développer le cancer de l’estomac augmente de 15 à 38 % chez les personnes qui mangent plus de 30 g de charcuterie chaque jour (d’après the Journal of the National Cancer Institute). Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

* Il favoriserait le cancer du pancréas *

Le cancer du pancréas reste l’un des cancers les plus mortels avec un taux de survie à 5 ans d’environ 5%.

Le risque augmente de  60 % pour les personnes consommant régulièrement de la charcuterie.

Une étude datant de 2012 rédigée par des scientifiques provenant majoritairement de la Harvard Medical School et publiée sur le site de la Java Internal Medicine, expose des chiffres qui font froid dans le dos.

Je vous les synthétise dans le tableau ci-dessous.

synthese-des-risques-charcuterie-viande
Tableau de synthèse des risques de consommation de charcuterie et de viandes

* Augmentation de l’hyperactivité, l’asthme, les insomnies, les nausées, les vertiges *

Mais aussi :

*Maladie Obstructive Pulmonaire Chroniques (MOPC) ou Bronchopneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) *

Dans certains pays, il s’agit de la 4ème cause de décès, derrière les maladies cardiaques, le cancer et les AVC.

Les nitrites augmenteraient les taux de particules nocives à savoir l’azote réactif qui acidifie le sang

Pour les personnes mangeant plus de 14 portions de charcuterie chaque mois les risques s’intensifient considérablement

* Mutations génétiques (de l’ADN) *

Les journalistes de Cash investigation  expliquaient que plusieurs cas de leucémie avaient été identifiés aux USA.  Coupable identifié : Les Hot-dogs ! Les saucisses sont bourrées de nitrites !!!

Les nitrites provoqueraient des lésions sur l’ADN.

* Les tumeurs du cerveau chez les enfants *

Une femme enceinte doit éviter autant que possible les charcuteries contenant des nitrites pendant sa grossesse. Et pour cause, les enfants auraient deux à trois fois plus de risque de développer une tumeur au cerveau que ceux nés de mères qui n’ont pas mangé de la charcuterie (source : Public Health Nutrition)

 

 Pourquoi les industriels ne veulent pas nous en débarrasser ? 

Plusieurs milliers de cancers pourraient être évités en changeant son habitude alimentaire mais le problème c’est qu’ils sont absolument partout.

Donc déjà on se demande pourquoi et comment l’État et l’Europe peuvent  tolérer et accepter l’ajout de ces produits dans nos charcuteries auxquelles nous français somme attachés comme à notre drapeau national ?  Et bien la faute aux lobbys !

Ces saletés d’industriels mettent des nitrites dans le jambon pour qu’il ait une belle couleur rose, et cela dans l’unique but de déclencher l’acte d’achat. Ça c’est la vérité, mais eux prônent des raisons sanitaires en se cachant derrière le botulisme. Cet argument leur sert à faire pression sur le gouvernement pour gagner du temps et liquider tranquillement leur stock de nitrites (ils sont forts ces pourris !)

Citation de Vytenis Andriukaitis dans cash investigation qui démontre les lobbys :

« Du temps. Ça tombe bien ! C’est exactement ce que veulent les industriels. Et c’est la-dessus qu’ils construisent toute leur stratégie. Depuis des années. [Silence] Parce que dans cette affaire de nitrites, ça fait quarante ans que les industriels jouent la montre. Quarante ans qu’à coups de manipulation scientifique et de lobbying intense, l’industrie de la viande défend son bifteck. »

On l’aura compris ce n’est malheureusement pas demain la veille que le nitrite sera enlevé de nos charcuteries et jambons …

Le bio tout aussi contaminé !

Je me suis dit que dans le bio j’aurais plus de chance de trouver des aliments sans nitrites… mais cela fût peine perdu !

On a tenté de relever le défi avec mon copain : celui de trouver un seul jambon (rose, blanc, de parme) sans nitrite et MISSION IMPOSSIBLE !

Nous sommes allés dans le rayon charcuterie d’un magasin BIO tenter de trouver un jambon et un saucisson sans nitrite de sodium, et après 20 min passées dans les rayons nous n’en avons pas trouvé un seul et nous nous sommes rabattus sur des rillettes Label Rouge…  pure de tout soupçon de nitrite.

Donc faire attention au bio … qui reste frileux lui aussi à commercialiser du « sans nitrite ».

Et pourquoi ? Car en Europe les nitrites sont autorisés en Agriculture Biologique alors que même aux États-Unis, ils sont interdits en bio. On est plus qu’en retard  à ce sujet !

Alors comment se sortir de ce gouffre ?

Attention à la poudre de céleri

Alors on peut tout à fait distinguer les nitrites naturels et chimiques mais le hic c’est que parfois on observe dans les compositions que le nitrite est accompagné de poudre de céleri : Double dose en barre de nitrite … MIAM !

En cherchant des informations sur le sujet j’ai appris que les industriels ont malicieusement orchestré la mise en place du nitrite à notre insu de manière encore plus perfide. Car encore quand on voit la mention dans les ingrédients « E250 » on voit en toute transparence l’ajout des nitrites mais quand on voit la mention « sans agent de conservation » on lâche nos armes de consommateur méfiant et on se dit que l’on fait un bon achat… or la poudre de céleri contient aussi des nitrites. Soyez vigilant quand votre produit contient et du E250 et de la poudre de céleri … deux doses pour le prix d’une !

Consommez de la vitamine C

Les effets nocifs des nitrites sont annihilés par la vitamine C, on diminue les risques potentiels associés aux charcuteries lorsqu’on les accompagne de légumes crus, comme le poivron ou le brocoli, ou encore lorsqu’on mange un fruit comme l’orange, le kiwi ou le pamplemousse.

Faire soi-même son jambon

Je suis actuellement en train de tester, et ne souhaite pas publier la recette  avant pour être sûre que cela est satisfaisant ….l’article paraitra bientôt.

Achetez du jambon sans nitrites

Je connais une marque qui distribue du jambon sans nitrites « Rostain Bio » (on y trouve aussi du porc, du veau et du bœuf). Une marque qui existe depuis 30 ans et que j’affectionne particulièrement.

gamme-rostain-bio

Les animaux sont élevés dans les Alpes par des agriculteurs locaux et bios  privilégiant ainsi les filières courtes et respectueuses de l’environnement J

Ce qui est top c’est que l’on trouve leur jambon dans quasiment toute la France

Une petite carte interactive hébergée sur le site vous permettra de localiser les distributeurs proches. Voir par ici

 

Faites en sorte de rester vigilant, ne faites jamais confiance aux industriels !

Laisser un commentaire