Paris rouge sang

Nuit rouge…
Les sirènes d’Ulysse sont sorties ce soir
De leur champs de balles ont recouvert la ville des lumières
Chimère critique et atmosphère ensanglantée
Votre chant nous a foudroyé , et se fait  la parole de croyance mortifiées d’orient Mais votre omniscience n’est que le pu d’une racine empoisonnée

Bourgeon de mensonge vous avez attiré à vous les fervents défenseurs d’une liberté historique
On ne rompra pas, nous ne rejoindrons pas le sol
Sirènes de DAESH votre chant ne nous a pas endormis
Nous sommes plus que jamais parés à arrêter votre navire …
Cette nuit rouge, ce sang versé ne sera pas la nourriture de votre violence à vous les Vampires de l’espoir
Notre lumière vous frappera à son tour pour pour faire de cette nuit, l’ampoule d’une puissance infinie d’amour, de fraternité, de liberté
Notre France est belle
Notre France ne supportera que le rouge de son drapeau …
Sirènes bientôt votre navire sera loin du rivage
Votre fantasme archaïque de toute puissance volera en éclat quand vos voix seront éteintes
Nuit rouge ne sera plus…