Quand le corps ne supporte plus d’être contorsionné par la société !

As-tu déjà communiqué avec ton corps ? T’a-t-il déjà dit qu’il n’était pas heureux comme s’il essayait de réveiller ta conscience pour te remettre sur le bon chemin ?

As-tu déjà eu des mésententes avec lui  parce que tu ne comprenais pas ses signes ?

Tu sais ces espèces de signaux physiques que ton messager physique t’envoie pour te mettre face à tes actions et à tes choix, parce qu’il te connait mieux que personne.

Il vient te secouer et te murmurer :

-«Mais qu’est-ce que tu es en train de fiche ? Réveilles toi tu n’es pas dans le bon sens de ta vie ! celui que tu prends t’amène sans terminus à côté de tes pompes, je ne suis pas d’accord ! Chaireusement ton corps » et bien sûr ceci est toujours couplé d’un message sans accusé de réception que tu découvriras quand tu ouvriras l’enveloppe !!!

Parfois tu vas recevoir le message tout de suite pour te mettre en garde, parfois tu vas le recevoir des années après parce que ce n’était pas le bon moment pour toi de recevoir ou que tu n’as pas su le lire.

Parfois le contenu sera doux, parfois il sera acerbe. C’est ton corps qui prend la décision de l’enveloppe du message et du contenu et il faut dire qu’il est un facteur très consciencieux et rigoureux qui envoie toujours ses courriers à temps de sorte à ce que jamais tu ne puisses lui reprocher  « Mais pourquoi ne m’as-tu pas prévenu ! »

despite-the-forecastlive-like-its
Sophie s’est fâchée avec les signaux de son corps !

Tu l’auras compris, aujourd’hui nous allons parler du sujet de la communication entre soi et notre corps. Comprendre ce que notre corps essaie de nous dire est un temps précieusement gagné, car si on ne l’écoute pas il trouvera une autre façon de faire passer son message et généralement la deuxième façon de faire n’est pas des plus agréables… « Et ben oui va falloir augmenter la dose car tu n’as pas compris la première fois ! »

Je vais partager avec toi les signaux que j’ai pu recevoir par mon corps pour me remettre sur le chemin de l’épanouissement et de la voie qui doit être mienne. Ainsi peut être identifieras-tu toi aussi des signaux similaires et donc y voir plus clair !

Tu me suis, c’est parti !!!!

he-who-marvels-at-the-beauty-of-the-world-in-summer-will-find-equal-cause-for-wonder-and-admiration-in-winter-2
Questionner son corps pour obtenir des réponses claires …

 

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Le corps une boussole qui nous amène sur le bon chemin : celui qui mène à soi

Pour moi le corps est une boussole qui nous indique la direction à prendre dans notre vie, un baromètre d’épanouissement qui permet de ressentir au plus profond de sa chaire si on se ment à soi-même et si on joue la comédie.

stand up FORBREAST CANCER.png

Tiens par exemple, as-tu déjà entendu parler de la Kinésiologie ?

♥ La Kinésiologie

C’est une technique dont le but est de dénouer nos blocages énergétiques et émotionnels. Pour cela on vient interroger son corps en lui posant directement les questions auxquelles on souhaite avoir une réponse. Cela se fait généralement par un test musculaire. Le plus connu est celui de tendre un membre (généralement le bras)sur lequel le Kinésiologue va réaliser une petite pression pour interroger le corps. Le corps nous répond alors par une vibration, une réaction gestuelle etc…

6-kinesiologie-sete-touch-for-health-nathalie-dupont
Pratique de la kinésiologie par test musculaire

L’axe de lecture de la Kinésiologie est le suivant (avec l’exemple du bras tendu)

Si le corps ressent que tout va bien :  le bras résiste, on dit qu’il est « verrouillé ».

Si le corps ressent du stress : le bras ne résiste pas, il tombe sous la pression.

L’avantage de cette pratique c’est de contourner le mental qui a tendance à tout vouloir contrôler, ici on accède à l’information juste car c’est notre corps qui parle.

♥ Le pendule intérieur

J’ai découvert également que le corps pouvait remplacer tangiblement le pendule. Je ne sais pas si tu connais cette pratique. Je l’ai découverte en Inde. Il s’agit de devenir son pendule intérieur à l’instar d’un vrai pendule. Tu peux adresser ta question à ton corps et  celui-ci te répond selon la même procédure. Avant cela il faut valider le langage qui sera utilisé par le corps à savoir comment peut-il te répondre par « oui », par « non », ou par « je ne peux pas répondre ». Et ensuite tu n’as plus qu’à te laisser guider par ton « Moi » supérieur.

Je ne pratique personnellement pas le « pendule intérieur » car j’ai trop peur de mal interpréter pour le moment.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Un routeur fiable pour déployer sa vérité

Un corps ça ne trompe pas, car dès que quelque chose cloche le corps va réagir dans un endroit choisi en résonance avec l’émotion ressentie : par exemple dans un tissu (os, sang, muscle …) ou bien un dans organe. Cela peut aussi toucher notre énergie et fréquence vibratoire (on va se sentir lourd, fatigué, vidé, triste…)

J’ai compris que la manifestation du corps était nécessaire pour faire resurgir une vérité enfouie que l’on ne veut pas regarder. On a peur d’aller se sonder et de soulever notre vérité car parfois cela nécessite beaucoup d’effort pour briser ses chaines (par exemple quitter son travail, partir vivre dans un autre pays, mettre fin a une relation amicale ou amoureuse, etc…) Mais le corps nous ramène toujours vers cette vérité, elle rejaillit car la fuite ne peut pas durer bien longtemps. Affronter permet d’évoluer, de se renforcer et c’est ce que notre enveloppe corporelle souhaite au plus profond d’elle pour nous permettre d’être épanouie et empli de la sagesse de la vie.

Je vais te parler d’un cas concret : le miens !

*Premier cas : une main capricieuse…

love-is-a-human-right
Ma main gauche bloquée le matin au réveil

Depuis 2 ans, je me lève tous les matins avec une douleur dans ma main gauche, qui invalide ma mise en action matinale.  Je suis comme rouillée de la main puis ensuite cela part dès que je la mets sous l’eau chaude… c’est comme si j’avais incrémenté le code « force-toi à fonctionner le matin pour aller au travail, on n’a pas le choix mon gars ! » et bien lui me répond en m’envoyant ce blocage physique. Comme s’il ne supportait plus d’être contorsionné quotidiennement par les obligations sociétales et qu’il me répondait  « Ah ouai tu veux subir ça et bien faudra en payer le prix car ça n’est pas bon pour toi ! Quand tu arrêteras on verra ce que l’on peut faire !»

Pourquoi je pense que c’est le travail qui a généré ce blocage ? Et bien parce que  depuis 2 ans je suis dans mon travail en informatique à me forcer tous les jours à me lever pour travailler … si tu as lu mon article sur mon changement de vie et ma vision du monde de l’entreprise, tu sais à quel point mon travail n’est pas épanouissant


Pour lire l’article en question clique ici


Il est vrai que je me bats pour avancer dans la construction de mon projet et devenir praticienne santé ayurvédique (mon corps le sait ) mais en attendant je suis encore obligée de travailler pour quelqu’un et dans un domaine que je n’aime pas. Et cette obligation mon corps la reçoit de plein fouet et a trop tapé dans ce que j’appelle « Ma réserve  joker« . Il m’encourage à passer à l’action et à l’écouter (m’écouter).

Pour comprendre ce qui se passait je suis allé consulter une praticienne en Ayurveda qui m’a diagnostiqué un début de polyarthrite rhumatoïde qui est encore soignable si je suis un régime alimentaire carré, au légume prêt… Je dois m’astreindre à une meilleure routine de vie, et augmenter ma dose de sport et moins stresser…

Bon du coup j’ai dit à mon corps que l’on ferait plus de sport pour supporter tout ça et que je prendrais soin de lui ! Le message a donc été passé. Parfois je sens que cette réponse le satisfait et puis parfois il me rappelle que la situation ne doit pas durer trop longtemps… oui il n’oublie jamais, il sent tout et il a une intelligence incroyable.

J’ai décidé de quitter mon travail d’ici le mois de septembre, octobre 2017 pour vivre pleinement mes projets et j’ai l’impression que cela l’apaise, mes mains sont moins crispées au réveil, comme si le compte à rebours déclenché l’avait satisfait 🙂

Nous sommes enfin arrivés sur un terrain d’entente lui et moi !!!!

*Deuxième exemple : un genou visionnaire…

Le weekend précédant le jour où je devais retourner au travail (après mon retour d’ Inde) mon genou s’est littéralement bloqué comme si mon corps refusait de se forcer de nouveau à jouer la comédie et m’offrait le cadeau de profiter encore de mon voyage au calme chez moi.

Je ne comprenais pas ce qui se passait, j’étais en colère contre mon corps de m’infliger tout ça alors que je lui avais offert un voyage initiatique et que je comprenais pas sa réaction si imprévisible et brutale car c’est quand même arrivé sans aucune raison apparente (chute, coup…).

Le lundi suivant mon blocage, mon ancienne manager m’a appelé pour m’apprendre qu’elle m’enlevait de la mission dans laquelle j’étais. Aie ça sentait le roussi (mais je ne savais pas encore) puisque l’on m’a changé de mission  pour me positionner dans une mission technique qui est l’antinomie de ce que j’aime faire (encore un signe pour que je quitte tout ça)… mon corps avait senti l’arnaque venir…

Le corps sentirait-il les choses en avance ? Je commence sérieusement à me poser la question ! Peut être reçoit-il des fréquences, des informations nous concernant…

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Ne pas se faire avoir par son mental

Les douleurs se cristallisent dans notre chair si on n’essaie pas de leur porter écoute. Je pense que le stress est un messager physique qui avertit de la nécessité de poser une action pour remédier à une situation déplaisante, stressante.

Quand tu vas mal ou que tu n’es pas dans la bonne direction, il te pique, il te fait mal, il se coince et se noue, bref il te parle ! Quand tu vas bien a contrario tu respires à plein poumon, il s’élargit, tu deviens joyeux, sans nœuds au cerveau, sans tension. Et puis parfois on ne saisit pas ce qui ne va pas, parce que on a pas l’impression d’être si stressé que ça.

J’ai pour ma part avant de reprendre mon travail était sujette à un énorme stress non conscientisé et mon corps s’est mis à totalement dérailler.

Comme j’aime être transparente avec toi et parce que ça peut être intéressant pour toi si tu as eu des signaux similaires je vais te les préciser :

*J’ai commencé par avoir des ganglions dans la gorge très douloureux dans la journée.

*Puis des saignements au niveau de la gorge le matin (qui m’ont d’ailleurs bien inquiétée)

*Puis des saignements au niveau des parties intimes sans raison particulière avec des douleurs dans le bas ventre

*Puis des douleurs intenses au niveau du dos qui m’empêchait de dormir, comme si j’avais porté une charge énorme (comme des courbatures).

Une semaine après tout est parti quand je suis allé me détendre un weekend en Thalasso. La j’ai compris que le stress m’avait frappé très fortement.

Pourtant dans mon esprit je ne me sentais pas stressée mais en fait comme je ne l’ai pas conscientisé c’est mon corps qui s’en est chargé. Pourquoi ? car j’ai sans doute forcé mon mental  à ne pas tenir compte de ce stress lié à la situation précise qui se produisait.

Pour moi le corps est une couche de soi qui est en relation directe avec notre esprit, il ne filtre pas comme le ferait le mental, du coup il permet de savoir réellement ce que l’on veut au plus profond de soi (c’est souvent ce qui nous attire : avoir par exemple une vie minimaliste, devenir mère ou père au foyer, faire de l’humanitaire, partir vivre en Afrique etc…) sans la barrière de l’Ego et sans les peurs que cela peut réveiller en nous (peur de faire différemment, peur de manquer d’argent, dépendance affective …).

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Une société qui ne facile pas l’écoute du corps

Notre mode de vie actuel ne nous permet pas d’entrer en communication profonde avec notre corps, on ne s’accorde plus de temps, on court après le travail, après les courses, après la rentabilité du temps, en fait on est constamment en train de courir  « je n’ai pas le temps d’aller aux toilettes, je n’ai pas le temps de manger, je n’ai pas le temps de me détendre, je n’ai pas le temps de respirer, bref je n’ai pas le temps d’écouter mon corps ».

Par exemple dans la situation que je t’ai exposé ci-dessus J’aurais du dire à mon mental «stop, on va aller faire du sport, méditer, mettre le temps sur pause et tout harmoniser » mais non j’ai été têtue j’ai obligé mon corps à faire passer les choses in extremis parce que je n’avais pas le temps pour lui. Grave grave erreur fada que je suis !!!!

Et combien sommes-nous à s’obliger à ne pas ressentir nos sensations physiques car on a peur que cela nous mobilise trop de temps ?

Nous sommes constamment influencés par notre environnement, et poussés hors de notre corps, constamment déconnectés de notre corps. On est pressés comme des citrons et on ne s’accorde plus de temps pour souffler. Quand je vois les semaines que je me paie par exemple avec le boulot et la vie quotidienne je me dis que c’est juste un mode de vie de dingue que je subis totalement, et que ce n’est pas naturel de courir comme ça.

Forcément qu’il ne veut pas cela pour nous notre corps. Courir oui mais de la bonne manière, sainement et selon notre rythme biologique. Pas à tout va, pas tout le temps et pas n’importe comment !

Alors ménageons-le, accordons lui du temps !

Voici les commandements d’aventurier vert de l’écoute du corps 

Ton corps c’est ton véhicule, ton bien le plus précieux, sans lui tu ne peux pas avancer. Il faut donc le traiter avec une tendresse infinie et beaucoup, beaucoup d’amour !!!

mardi-grascelebration
Commandements d’aventurier verts pour écouter son corps

 

Je comprends maintenant que le corps  est un formidable allié de vie,  c’est grâce à lui que je sais à quel moment je manque de sport, si je suis bien avec quelqu’un, si je dois changer de chemin quand je me balade, si je suis alignée avec mes envies professionnelles.

Je le vois comme une juge mais pas au sens magistrat du terme, plutôt comme un guide qui sait ce qui est bon pour nous…

En somme, le corps donne l’heure juste de ce qui se passe dans sa vie. Il nous dit si on est en retard ou dans les temps dans notre planning de vie.

A nous de bien l’écouter 🙂

Je vous souhaite d’être en harmonie avec votre corps, faite-en votre meilleur ami <3

Dans un prochain article je vous donnerais des astuces ayurvédiques pour être bien à l’écoute de votre corps  

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Et toi comment vis-tu la communication avec ton corps ? As-tu des astuces à partager pour le comprendre ?

5 commentaires sur « Quand le corps ne supporte plus d’être contorsionné par la société ! »

  1. Merci bcp pour cet article qui tombe pile poil avec ce que j’expérimente depuis quelque temps et particulièrement fort en ce moment… là du coup ça m’a fait pleurer, ça me parlait grave ! mon côté gauche joue le ramdam et teste mes nerfs… et du coup tu me donnes une autre piste celle du taf et de la contrainte, que j’ai effectivement aussi, j’attends d’aller voir une ostéo pour en savoir un peu plus ! mon corps exprime des choses fortes en ce moment et j’essaie de parler avec lui, de savoir quel est le message, mais j’ai tendance à trop vouloir, à l’impatience et du coup à encore plus forcer… c’est un tel chemin d’être…, il y a tant à dire, mais comme tu le dis si bien : être à l’écoute des petits signes/signaux comme des plus grands, l’importance du dialogue avec soi avec lui avec chaque organe, en scannant par exemple comme on peut le faire en sophrologie et en interrogeant les organes en souffrance, les visualisations, les marches de visions (j’aime bcp par exemple le livre de Guy Corneau Revivre sur son cancer et son approche globale il offre aussi sur son site des outils). Il y a plein de chemins. Comme tu le soulignes aussi, le souci quand on instaure ce dialogue, c’est qu’on a peur, qu’on bloque, qu’il y a les traumas et que l’intervention d’un tiers (sous quelque forme que ce soit) est parfois/souvent nécessaire car de soi à soi, il y a notre désir qui s’interpose, notre émotionnel, nos projections, notre mémoire aléatoire s’en mêlent et peuvent brouiller le message. D’où l’intérêt d’aller voir un praticien qualifié qui ouvrira notre regard avec son regard à lui (mais là encore il ne faut pas être trop en attente, difficile équilibre). Ça me fait penser à ce que tu as écrit dans un autre article sur ton voyage en Inde et une personne qui a su lire des choses profondes en toi et bien, si nous sommes ouverts, ces êtres-là, qui sont pour moi des sortes de révélateurs on pourrait dire, alors ces êtres nous les croisons et nous pouvons les entendre et en quelque sorte entendre à travers eux notre propre voix, c’est très subtil, très intense ces rencontres parfois, c’est une véritable chance. Il faut être connecté tout en acceptant de lâcher prise, accepter parfois que le message n’arrivent pas juste parce que nous voulons, mais que comme on m’a justement dit : les réponses arrivent toujours mais pas forcément quand on pense qu’elles devraient arriver car nous ne sommes pas tout puissant, quand le corps sent que nous voulons le dominer et que nous abusons il est le plus fort ! et il a raison car il sait tant de choses précieuses… Mais comme toute chose précieuse il est délicat et ne s’offre pas sous la contrainte…. tous ces mots que je laisse sortir à l’instantané en rebond parce que je pense que c’est vraiment important de partager sur ce sujet, que les liens que nous créons ainsi sont vitaux, Merci à ces petites fenêtres laissées ouvertes qui font si bien écho en nous, qui font du bien et Merci pour ton article ! Billie

  2. tu dis aussi que ta praticienne ayurvéda t’a diagnostiqué un début d’arthrite et ma question est : quelle est la différence d’approche entre une ostéo et une praticienne ayurvéda ? car mon ostéopathe travaille sur les énergies, les blocages, les chakras et je vais en voir une bientôt qui apparemment révèle des choses fascinantes sur soi alors j’aimerais savoir ce qui les différencie et les rapproche ? Merci d’avance à toi. Pour donner un petit exemple bien symptomatique du clivage trop important qu’il y a entre médecine traditionnelle et médecines alternatives (ce n’est en aucun cas un rejet massif de la médecine allopathique mais un exemple précis qui m’interroge). Je m’étais bloqué le cou, gros torticolis, douleur vive et ma médecin habituelle (que j’adore car elle est justement très à l’écoute de mon approche alternative et sait se remettre en question, s’interroger, ne pas asséner et respecter son patient) ne pouvait pas me prendre. Je vais en urgence chez un autre médecin qui me prescrit une minerve. Ca super j’avais trop besoin de soutien pour mon petit cou rétif !, et aussi 2 médicaments. Je lui demande s’il pense que je devrais aller voir une ostéo, il tire la grimace… et moi aussi intérieurement ! mais pour une fois je me dis : ok Bee, ne lis pas la notice sinon tu sais ce qui va arriver : tu ne vas pas les prendre ! J’arrive à la pharmacie, la pharmacienne me donne les 2 boîtes magiques et en même temps me dis : ça serait bien que vous preniez aussi une boîte d ultra levure car au début du traitement vous risquez d’en avoir besoin ! je commence doucement à me décomposer et lui dis mi rigolante, mi blasée : oh bah super déjà que j’ai le ventre fragile… bref, à ce moment là je sais déjà que je vais lire la notice et, après renseignements, verdict confirmé : des médocs cache misère qui ne résolvent pas le problème de fond et l’un des 2 qui est même interdit dans certains pays d’Europe… vous pensez bien que je ne les ai pas pris ! que j’ai trouvé la plante qu’il me fallait, que j’ai foncé chez mon ostéo et que mon corps s’est doucement remis avec la bienveillance que je lui ai accordée pendant un joli mois de juillet…

  3. Un grand merci pour ton témoignage très touchant Bilie. Il est très profond et très parlant ! Ton corps a l’air d’entretenir une belle communication avec toi et c’est quelque part très positif car il te sait réceptive 🙂

    Alors pour répondre à la question que tu me poses, l’ayurvéda est différente de l’ostéopathie car va elle va diagnostiquer en toi ta constitution de naissance déjà au préalable que l’on appelle Prakriti.

    Cela permettra de connaitre les différentes énergies vitales qui sommeillent en toi. En fait pour l’ayurvéda l’être humain est composé des 6 éléments de la nature ( ce qui est très sain et quelque part très logique) : Le feu, l’air, la terre, l’espace, et l’eau. Ces éléments vont constituer des paires et vont faire apparaitre chez chacun des combinaisons de doshas :

    *Vata (air + espace)
    * Pitta (feu +eau)
    *Kapha (Terre + eau) et ces doshas vont influencer tout au long de ta vie tes énergies, ta digestion (en comprenant comment ton métabolisme réagit à certains types d’aliments), ta façon de réagir (colère, peur, ou stabilité) tes envies profondes (liées à ton âme) ton physique (pourquoi est-ce que je suis plus sujette à la perte de cheveux ou aux inflammations articulaires par exemple…), et les meilleurs traitements potentialisant auxquels tu seras plus facilement réceptive.

    En somme cela t’aide à lire en toi, et à comprendre comment te soutenir pour mettre en valeur ton potentiel donné depuis ta naissance afin de magnifier l’être que tu es dans le présent 🙂 Même ton ostéopathe a l’air de beaucoup s’en approcher avec l’appréhension énergétique qu’il utilise. En ayurvéda on utilise également le rééquilibrage des chakras et de l’énergie en fonction de ses doshas. Par exemple les profils Vata vont avoir un manque d’ancrage donc on va chercher a stimuler et a équilibrer leur chakra racine.

    J’espère que j’ai été claire, n’hésites surtout pas si tu as des questions.

    Prends soin de toi et encore merci de ton partage,

    Namasté,

    Sophie

Laisser un commentaire