Le printemps, une saison pour prendre soin de soi


articles, Ayurvéda / mardi, mars 27th, 2018

Le printemps & l'ayurvéda (1)

 

Aujourd’hui je souhaitais te parler du printemps puisqu’il est arrivé. Enfin, arrivé ? c’est vite dit compte tenu des températures et du temps qu’il fait actuellement ! Mais ce qui est sûr c’est qu’il se réveille, il prend juste son temps pour nous offrir toute sa beauté et sa douceur et la tirer jusqu’à nos pupilles.

Il nous laisse le temps de bien nous préparer à le recevoir…

Cette saison est sublime quand elle est au paroxysme de ce qu’elle peut offrir. J’aime beaucoup ce qu’elle transpose dans la nature et dans l’humain ( de la poésie, de la joie, de l’amour, l’envie de prendre soin de soi, une communion avec la nature particulière)

Elle est une saison clé en ce qui concerne la préparation du corps et du mental car sa bonne préparation aide à ce que le corps puisse traverser les prochaines saisons en ayant eu le bon allègement (mental et physique) et donc une énergie saine.

Le printemps rythme biologiquement un temps de purification, d’allègement pour le mental et le corps, de douceur et de bienveillance à l’égard de soi et de son environnement. On fait remonter sa sève intérieure.

C’est une saison où le corps est un peu entre deux eaux : il sort d’une saison froide l’hiver, et se prépare à l’arrivée d’une saison chaude, l’été.

Nous nous éveillons à des changements. Il faut dire que chacune des saisons provoque des modifications dans la nature (je ne t’apprends rien en te disant cela ! ). Or ces changements ont également lieu en nous puisque nous sommes reliés à la nature et composés des mêmes éléments qu’elle ( je te l’avais expliqué dans mon article au sujet de l‘ayurveda ).

Il est donc important de les connaitre pour bien se préparer et s’accompagner.

Dans ce nouvel article je souhaitais donc te partager quelques clés pour bien préparer la mise en place du printemps.

 

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Les cycles du printemps : comprendre et préparer les changements de saison

Chacune des saisons comportent plusieurs cycles. Pour le printemps, les cycles sont découpés en 3 périodes :

  • Le début du printemps : qui est gouverné par les doshas Vata et Kapha (car il fait encore froid, humide, parfois venteux, et la lumière est encore un peu sombre = de fin mars à tout début avril).
  • Le milieu du printemps : gouverné par Kapha (c’est le moment où Kapha se liquéfie à cause de la chaleur = dès la deuxième semaine d’avil à l’avant dernière semaine de mai)
  • La fin du printemps : gouvernéé par Pitta (avec l’arrivée de l’été et de la chaleur).

Préparer l’arrivée du printemps

Ainsi dès la sortie de l’hiver, nous devons prendre soin d‘anticiper l’augmentation du dosha Kapha  en adoptant un mode et une hygiène de vie qui permettent de l’équilibrer.

Par exemple, en absorbant davantage d’épices et en adoptant une alimentation au potentiel chaud et qui soit cuite (éviter le cru). Il faut aussi avoir une alimentation plus légère  et pratiquer plus d’activité sportive (notamment des activités qui entretiennent le coeur comme le jogging ou le cardio boxing). Il faut éviter de se murer dans ses habitudes de vie.

Dans la même dynamique, à la fin du printemps il faut anticiper l’augmentation du dosha Pitta en ne mangeant pas trop chaud, trop épicé, trop gras ou frit, et en incluant des crudités, des légumes verts, en évitant la colère et la jalousie ou la compétitivité etc…

Mais pourquoi Kapha est-il le dosha dont il faut prendre soin le plus au printemps (en dehors des déséquilibres que l’on peut avoir) ?

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Kapha le dosha roi du printemps 

Les doshas sont naturellement augmentés par les saisons qui possèdent des qualités similaires. Ils sont dans la même logique diminués par les qualités opposées.

Le printemps est une saison humide, douce, onctueuse, moite. A cette saison kapha augmente et se liquéfie après s’être accumulé  à l’automne et au début de l’hiver. Il est augmenté à la fin de l’hiver et au printemps et il est diminué pendant l’été avec la chaleur du soleil.

Des qualités saisonnières similaires

Donc au printemps c’est globalement le dosha Kapha qui est constitué d’eau et de terre,  qui va augmenter le plus car le printemps possède les mêmes qualités que Kapha.

Copie de Copie de Did you know_ (1)
Kapha l’énergie de la cohésion

Les qualités de Kapha que l’on appellent en sanskrit « gunas » sont les suivantes :

Copie de Gunas de Vata (1)
Les qualités du dosha Kapha

Et voici en comparaison celles de la saison du printemps. Il est à noter que la douceur et la fertilité sont des caractéristiques du dosha Kapha. On les retrouvent d’ailleurs chez les personnes de constitution Kapha dominante (Elles sont en général une bonne fertilité, une peau douce et une douceur de caractère).

Copie de Gunas de Vata (2)

Ce que disent les textes classiques au sujet du printemps 

Je te partage juste  en dessous un extrait dédié au printemps, issu du texte classique Astanga Hrdayam avec lequel je travaille :

« Kapha which has undergone increase in cold seasons becomes liquified by the heat of the sun in spring, diminishes the agni and gives rise to many deases; hence it (kapha) sould be controlled quickly, by resorting to strong emesis, nasal medication, and other therapies, and also foods which are easily digestable and dry (moisture free, fat free) physical exercice (dry) massage and mild trampling. Having thus vanquished (mitigated) the kapha, the person should take bath, anoint the body with paste of  Karpura, candana, aguru, and kumkuma. Make use of old barley, wheat, honey. meat of animals of desert-like land, and meat roasted in fire as food.

He should also make use of unspoiled beverages such as fermented infusion, fermetend decocotion, fermented sugarcane juice, water  mixed with honey or water boiled with (musta).
The person sould spend his midday happily in the company of friends , paste time in forests or gardens which have cool breeze from south direction.

Foods which are hard to digest and cold, sleeping at day time, foods which are fatty, sour and sweet should be avoided »

Traduit cela donne :

« Le kapha, qui a subi une augmentation pendant les saisons froides, se liquéfie par la chaleur du soleil au printemps. Il diminue l’agni et donne lieu à beaucoup de maladies; par conséquent, il devrait être contrôlé rapidement, en ayant recours à des vomissements forts, une médication nasale ainsi que d’autres thérapies. Les aliments doivent être faciles à digérer et secs (sans humidité, sans gras). Ayant ainsi vaincu le kapha, la personne devrait prendre un bain, oindre le corps avec de la pâte de Karpura, candana, aguru, et kumkuma faire usage de vieux orge, blé, miel. Manger la viande  d’animaux de terre désertique, et de la viande rôtie au feu comme nourriture.

Il devrait également faire usage de boissons préservées telles que l’infusion fermentée, la décoction fermentée, le jus de canne à sucre fermenté, l’eau mélangée avec du miel ou de l’eau bouillie avec du musta.

La personne devrait passer sa mi-journée joyeusement en compagnie de ses amis, passer du temps dans les forêts ou les jardins qui ont une brise fraîche provenant du sud, avec beaucoup de réservoirs d’eau tout autour.

Les aliments difficiles à digérer et froids,  dormir le jour, les aliments gras, acides et sucrés doivent être évités. »

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Alors comment faire pour apaiser Kapha ? 

Ainsi on peut aisément comprendre  que l’augmentation de Kapha se propage pendant la saison du printemps dans l’organisme. Cela va donc entraîner des accumulations de kapha dans la sphère ORL pouvant se traduire par des congestions nasales, des rhumes des foins, des sinusites, des excès de mucus dans la gorge, les yeux qui pleurent, de la fatigue etc.

Par ailleurs, « Agni » le feu digestif (qui est relié au système immunitaire et qui est le garant de notre bonne digestion) s’affaiblit au printemps en raison de l’augmentation de Kapha.

Il faut donc bien veiller à l’augmenter avec des épices qui conviennent à votre constitution, ou des boissons qui lui permettront de vous offrir sa toute puissance et d’ainsi bien digérer. Auquel cas vous risquez de tomber malade, d’avoir des allergies, et d’avoir des congestions au niveau des voies respiratoires.

Pour en savoir plus sur agni je te partage la vidéo que j’ai réalisé récemment à son sujet

Voici donc quelques conseils :

Au printemps il faut donc bien prendre soin de sa sphère ORL

  •  Via la pratique de Nasya (oléation du nez).  En ayurvéda on dit que le nez est la porte de la conscience. Il est la porte du prana (l’énergie vitale) il est donc très important d’entretenir son ouverture par des soins.  Il y a plusieurs types de Nasya ciblant différents maux en ayurvéda. Le plus couramment usité en France est le Nasya purgatif
French Macarons (1)
Les types de Nasya en ayurvéda
  • Réaliser des lavages  du nez au neti pot (eau tiède plus 1/4 de sel) pour casser les mucus et bien nettoyer les canaux du nez
  • On peut aussi humer des huiles essentielles. J’aime bien en mettre dans un petit mouchoir propre que je ballade avec moi, ou alors en mettre plus communément dans un diffuseur d’huile essentielle.
  • On peut aussi se faire des bains de vapeur avec une casserole d’eau chaude et une serviette !

Il faut respecter certaines règles au niveau de l’alimentation :

  • Il faut manger chaud et cuit pour ne pas affaiblir son système digestif !
  • Il faut également augmenter les saveurs ne contenant pas l’élément terre et l’élément eau (qui constituent Kapha) comme les saveurs piquantes, astringentes et amères.
  • Il faudra éviter les produits laitiers, les viandes lourdes à digérer, le gras et les fritures (adieu les macdos, la charcuterie, le fromage)
  • Privilégier l’eau miellée comme conseillé par les textes classiques car le miel diminue Kapha, il diminue également la graisse et il est dipana et pachana, c’est à dire qu’il augmente agni et agit à la fois sur la diminution des toxines dans le corps
  • Eviter les aliments incompatibles que l’on nomme en ayurvéda « Virruddhanna ». Voici une infographie que j’ai réalisé pour vous les présenter :
Les incompatibilités alimentaires en Ayurvéda
Les aliments et mélanges incompatibles en ayurvéda
  • Boire des boissons chaudes (notamment des tisanes) pour diminuer les toxines , ou encore du buttermilk.

Je t’ai partagé la recette dans l’une de mes vidéos :

Hygiène de vie :

  • Pratiquer un sport cardiovascualaire pour ne pas laisser Kapha s’accumuler
  • Réaliser des massages qui diminue Kapha comme udvartana
  • Prendre le temps d’aller se promener (notamment après avoir mangé pour bien digérer, ne serait-ce que 15 minutes par jour).
  • Se challenger pour éviter de s’ankyloser dans ses habitudes (L’augmentation de Kapha peut nous donner envie de ne rien faire, nous donner la flemme ou nous empêtrer dans la timidité).
  • Soutenir son corps et son mental en réalisant une détox physique et émotionnelle ( le printemps est une saison de purification tout comme l’automne, il faut donc alléger ses émonctoires ( reins, foie, intestins, peau, les poumons) mais aussi son esprit qui lui aussi est victime de pollution et toxines mentales.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Mon ebook du printemps 

Pour t’accompagner en cette magnifique saison du printemps, j’ai écrit un ebook  qui te permettra en complément de cet article, d’avoir les bons réflexes et habitudes  à travers les items suivants :
♥ Des recettes printanières de plats ayurvédiques
♥ Des recettes de tisanes d’herboristes pour les maux du printemps
♥ L’identification  des déséquilibres que l’on peut avoir au printemps.

 ♥ Comment mettre en place une détox en fonction de sa constitution ayurvédique

 ♥ Pourquoi est-ce que cela est important de se détoxifier émotionnellement et comment faire ?
 ♥ Les plantes à utiliser au printemps

Tu y découvriras beaucoup d’autres surprises encore !

Voici le lien pour le découvrir 

Copie de Copie de CreativeBusiness

Je te souhaite un merveilleux printemps 🌸

 

Une réponse à « Le printemps, une saison pour prendre soin de soi »

  1. Bonjour, je suis Marie, nous avons échangé sur you tube. Comme je vous le disais, je suis atteinte de la maladie de coeliaque, je n’ai pas le droit aux produits laitiers. Que me conseillerez vous pour me booster au printemps. Je pensais à la spiruline. Dans la médecine ayurvedique, y aurait il autre chose .je consomme régulièrement curcuma, gingembre. .. merci d avance pour votre réponse

Laisser un commentaire