Mes règles et moi c’est de nouveau l’amour fou


articles, Ayurvéda, Philosophie & lifestyle / mardi, avril 17th, 2018

Les règles … ah les règles … Ce moment délicat où notre corps et notre esprit se modifient conjointement pour laisser place à un nouveau cycle de naissance (pas toujours évident de le laisser naître celui-là d’ailleurs !).

On se régénère, on se nettoie psychologiquement et physiquement (notre sang se purifie) et on entre en introspection totale en réalisant un bilan mensuel de ce que l’on a accompli et de ce que l’on veut accomplir pour le prochain date « réglo-programmé » .

Tout cela est accompagné généralement de sensibilités exacerbées et des envies d’être en paix pour se laisser de la place, et écouter la mélodie de notre intériorité.

Il est aisé de constater que  nous n’entretenons pas toutes une relation harmonieuse avec notre cycle féminin, car il subsiste beaucoup de résistances quant à leurs réelles acceptations, de pressurisation aussi (n ne se laisse pas la possibilité d’écouter notre corps) de mal compréhension de nos cycles. Certaines femmes ont d’ailleurs un rendez-vous cyclique douloureux dû à différentes racines (Endométriose, maladies, post accouchement, mal acceptation de leur partie féminine …).

La relation entre la femme et ses règles est je trouve très difficile dans notre société actuelle. Notre conditionnement social ne nous apprend pas à être à l’écoute de notre féminité et de nos cycles engendrant alors de multiples maux et douleurs. Avoir c’est règles est devenu gênant, freinant, peinant.

Quand on pense qu’une femme voit apparaître ses règles en moyenne  pendant 2100 jours dans sa vie, on se dit que cela serait quand même bien plus simple de s’entendre avec elle n’est-ce pas ?

Je voulais introduire mon propos par une infographie qui résume quelques données clés sur les règles

 

Les
Quelques données sur les règles des femmes

 

La bonne nouvelle c’est que l’on peut faire la paix avec son cycle féminin pour être en phase avec notre rendez-vous mensuel. Mais cela demande un travail d’observation, d’écoute et de respect de soi qui n’est pas à prendre à la légère ! J’en suis la preuve vivante !

Dans ce nouvel article nous allons donc parler du cycle féminin et de l’approche que propose l’ayurvéda à ce sujet.

Peut-être que toi aussi tu souhaiterais apaiser ta relation à ton cycle féminin ?

Je t’ouvre la porte du partage 🙂 Suis-moi juste en dessous pour en savoir plus…

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

La non- acceptation de mon cycle féminin

Les règles sont un moment précieux avec soi. J’aime me dire que le premier jour où elles arrivent (généralement le jour où on est le plus vulnérable)  et bien je leur fais de la place. C’est un moment où je me chouchoute, en faisant de mon mieux avec le temps que je peux me concéder. C’est ma journée de « je-me-fous-la-paix ». Mais ce ne fût pas toujours le cas.

Je ne sais pas pour toi mais pour moi j’ai mis énormément de temps avant de les accepter, avant de leur porter un autre regard qui soit bienveillant, féminin et maternel.

Elles étaient comme l’arrivée d’une tempête : remuantes, fatigantes et indomptables !

J’avais une hantise certaine qui montait en moins à l’idée de voir se rapprocher  le moment où elles allaient arriver sur le calendrier… me préparant à avoir mal et à souffrir … et d’ailleurs c’était ce qui se produisait car je n’y comprenais rien, je ne savais pas comment les apprivoiser, elles me perturbaient énormément. Peut être parce que justement je ne voulais pas les accepter… il faut dire que je les ai eues très tôt : à 10 ans !

 J’ai eu énormément de syndromes prémenstruels, qui me tordaient de douleurs à ne plus pouvoir sortir de chez moi durant mon adolescence.

J’étais tous les mois abattue et en colère d’avoir mes règles, les considérant comme une injustice et une punition. Je ressentais au fond de moi que tout cela entraînait une très mauvaise considération de mon écologie personnelle, et du respect de mon être, de ma force féminine. Je me battais contre moi au lieu d’aborder de façon sereine mes cycles et d’aller dans le sens de mon féminin.

Pour te donner une idée de ce qu’il se passait chez moi quand j’avais mes règles j’ai réalisé une petite infographie synthétique  ( peut être que tu ressens ces signes quand toi aussi tu as tes règles)

 

Freedom of the press leads to a free society.
Une relation conflictuelle avec mes règles dans le passé

 

Avant : Cela m’était insupportable de les avoir j’avais des signes pré-menstruels très douloureux :

  • douleur de ventre
  • froid dans tout le corps
  • douleurs à la poitrine
  • diarrhée
  • le fameux bouton des règles… ma maman avait ça, ma grand-mère aussi donc je ne me suis jamais inquiétée de tous ces signaux fatiguant envoyés par mon corps chaque mois… je me disais d’ailleurs « Trop chouette mon corps communique avec moi »  !

Mais non ce n’était pas du tout normal ! Je luttais contre moi ! Je ne me respectais pas créant ainsi des maux, des tensions, des colères. Alors que  finalement mon corps avait le plus besoin de ma bienveillance et de mes soins pour lui ! Je faisais tout à l’envers !

Nous nous sommes beaucoup disputé mon corps et moi !

-« Sophie peux-tu me laisser un peu d’espace de repos ? J’ai besoin de me mettre en retrait du monde pour bien dire au revoir au cycle précédant et rassembler notre énergie ».

– « Nan mais tu rigoles ou quoi ? tous les mois c’est le même sketch tu n’as qu’à te forcer un peu, j’ai pas le temps de t’écouter mon grand ! 

– « Je voudrais te parler du deuil de  notre muqueuse et de la naissance de ce nouveau cycle qui démarre mais tu ne veux pas m’écouter… Tant pis je te montrerai tout ça comme je peux, mais tu ne travailles pas avec moi dans le bon sens ! »

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Transformée en une gratitude infinie pour cette partie de moi si sacrée

Le mal-être lié à mes règles est en quelque sorte une histoire ancienne car  aujourd’hui j’ai un tout autre lien avec mes règles.  Je les aime et je vis ce moment de mon cycle bien plus sereinement ! Une jolie métamorphose !

En grandissant j’ai compris qu’elles étaient une réelle force, un moment d’accueil de mes zones d’ombres, de mes vulnérabilités, en observant un temps de repli, d’analyse aussi dans mon corps.

Ainsi en changeant ma façon de les accueillir j’ai réduit mon appréhension et ma souffrance à les avoir.

Je me suis rendue compte que le mental est ultra puissant; les règles sont une chance et il nous faut respecter ces journées où nous les avons et célébrer notre pouvoir de création, de régénération et d’introspection qu’elles nous offrent !

L’ayurvéda m’a aidé à cela c’est certain mais c’est aussi mon rapport à mon féminin qui m’a remise sur la voie de ma TOTALE acceptation FÉMININE

Copie de Freedom of the press leads to a free society.
Maintenant mes règles sont les bienvenues

Maintenant : 

  • Elles ne me font plus souffrir, j’ai parfois quelques petites douleurs mais rien de bien méchant par rapport à avant où je me tordais de douleurs…
  • Je me sens plus fatiguée comme avant ni avant ni pendant leur arrivée.
  • J’ai même renoué avec mon ovulation. Je sens exactement le moment où j’ovule.

 

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Avoir des règles sans douleurs doit être une normalité 

Avec l’ayurvéda j’ai appris que quand le corps est bien équilibré les menstruations ne doivent en aucun cas nous faire ressentir de douleur et être la cause de troubles émotionnels comme l’irritabilité, la dépression. Les règles ne doivent pas se ressentir comme on a l’habitude de l’entendre « tu as mal au ventre ? Oh ba c’est normal ce sont tes lunes qui arrivent !!! »

Et bien non cela est le signe d’un dérèglement dans ton corps et qu’un ou plusieurs doshas sont en déséquilibre. Cela peut être plus ou moins simple à identifier car chaque déséquilibre de dosha est relié à des signaux précis dans le corps. A toi d’être à leur écoute pour savoir ce qui cloche car cela va te demander de beaucoup t’observer pour te rééquilibrer.



 Tu peux aller voir mon article sur la Dinacharya qui aborde le sujet des doshas afin de mieux comprendre leur logique et fonctionnement



Plusieurs médecins ayurvédiques estiment que les règles douloureuses sont dues à un manque de compréhension du cycle féminin, qui induit de mauvaises habitudes de vie. Il nous faut donc nous reconnecter à l’intelligence notre corps et comprendre les signaux transmis.

Une nécessaire reconnexion à ses cycles

Il est primordial de comprendre les besoins de son corps quand on a ses règles. Cela peut passer par un accompagnement que tu peux t’apporter à travers des petites routines de vie cyclique.

Voici quelques petits conseils que tu pourrais suivre si le coeur t’en dit 🙂

 

Observer ses cycles (1)
Etre à l’écoute de ses cycles féminin et de ses règles

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

La considération ayurvédique des règles 

L’ayurvéda porte un regard très poétique sur le cycle féminin, qui est une reliance avec la lune et la nature dans ses plus profonds secrets.

Quand on a ses règles le corps ralentit le rythme et il ne faut pas le forcer, il faut accompagner ce ralentissement car il se nettoie, se régénère pour mieux repartir dans un nouveau cycle. Les toxines s’éliminent délicatement dans Rakta (le sang) avec l’excrétion du sang.

Les règles et la grossesse sont une chance car elles fortifient le mental et le corps de la femme (on fait face à la douleur, à l’écoute du tout petit qui arrive, à la fatigue, au changement hormonal …)

Les doshas dans le cycle de la femme

Les doshas vont dominer à certains moments du cycle comme suit

Les règles invitent l’espace dans le corps et dans le mental, le vide, l’intériorité, le constat. Le mouvement de vata permet le flux menstruel (1)
Le cycle féminin et l’ayurvéda

 

  • Ainsi l’élément terre et eau dominent la première moitié du cycle, après les règles.
  • L’élément feu et eau dominent pendant la phase ovulatoire et post-ovulatoire
  • L’élément air et ether dominent pendant la phase des menstrues.

 

Différents cycles selon sa constitution ayurvédique 

Il est important pour chaque femme de bien connaître sa physiologie, les signaux de son corps et de son mental. Connaitre sa constitution ayurvédique permet de mieux se connecter à l’intelligence de soi et donc de mieux se respecter. D’anticiper les potentiels déséquilibres et avoir un cycle serein, sans douleurs ou autres syndromes prémenstruels.

Les menstruations devraient être un réel temps de pause et d’observation pour vivre en harmonie avec son corps et mieux le connaître, ouvrir une parenthèse dans son soi intérieur :

  • Connaitre son type de cycle
  • Observer la couleur de son sang
  • Observer l’intensité du flux sanguin
  • Observer son état mental et physique
  • Repérer ses besoins

 

Les règles selon les constitutions (1)
Les menstruations de la femme en ayurvéda

 

 

Et pour les doubles constitutions ?

Les doubles constitutions ont un mélange des symptômes des doshas dominants dans leur constitution ou dans leurs déséquilibres.

Leurs doshas s’exprimeront selon leurs états d’esprit pendant leur cycle, selon leur alimentation,  leur hygiène de vie,  la saison ….

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Quelques astuces pour mieux accepter tes règles 

♥ Utilise les plantes pour atténuer les douleurs 

La plante Shatavari : 

Tonique ayurvédique féminin pour le système reproducteur mais qui apaise aussi les douleurs des règles (attention les constitutions Kapha dominantes doivent éviter d’en prendre car cette plante est très nourrissante et peut les déséquilibrer).

J’ai écrit un article  sur cette plante si tu souhaites en découvrir plus à son sujet par ici 

FullSizeRender (9)
Shatavari en poudre ayurvédique

 

L’aloé vera  + curcuma en poudre + gingembre en poudre+ fenouil en poudre

L’aloé vera va  nettoyer et nourrir les organes féminin, il apaise également la colère et la chaleur des personnes Pitta. Quant aux épices elles ont des propriétés antispasmodiques et favorisent l’évacuation du flux de manière qualitative.

=>  Prendre 1 à 2 cuillère(s) à café de gel d’aloé vera bio + 1/2 cuillère à café d’épices, deux fois par jour quand la douleur se manifeste

Le chyawanprash

Il s’agit d’une marmelade ayurvédique fabriquée à l’aide d’une cinquantaine d’ingrédients. Elle constitue un régénérant naturel du système féminin et elle influe sur le système endocrinien en l’équilibrant. A prendre aussi avant de concevoir un enfant (l’homme devra en prendre aussi si vous recherchez à améliorer votre fécondité)

=> Prendre le matin (1 cuillère à café dans un lait végétal )

 

Voici celle que j’ai ramené d’Inde

IMG_20180416_180944.jpg
Chyawanprash : marmelade ayurvédique

 

Les graines de sésame

En Inde le médecin qui m’a formé en décembre dernier, m’a parlé de ce remède tout simple.

Les graines de sésame aident à garder le flux sanguin régulier et à réduire les crampes pendant le cycle menstruel..

=> Prendre 1/2 cuillère à café de graines de sésame moulue + eau chaude

=> Ou tout simplement manger des graines de sésame imbibées d’eau chaude

(à prendre plusieurs fois par jour en fonction des douleurs mais attention pour les personnes de constitution Kapha dominant je déconseille car c’est assez lourd et gras comme graine).

 

IMG_20180416_183200.jpg
Graines de sésame à utiliser en remède ayurvédique pour apaiser les douleurs

♥ Célèbre tes règles 

 

Je partage avec toi quelques petites choses que je fait et qui ont changé mon rapport avec mes règles, elles te feront peut-être du bien à toi aussi . Il s’agit de créer jolie routine pour les accueillir dans une énergie d’amour et de positivité :

  • Réaliser un repas que tu adores le jour où elles arrivent
  • Pratiquer la gratitude pour les remercier de bien arriver et remercier ton cycle de bien fonctionner
  • Prendre le temps d’écrire, de dessiner ou de peindre (j’adore créer à ce moment là de mon cycle)
  • Me balader dans la nature ou jardiner (le contact à la terre me fait du bien)
  • Me masser à l’huile de ricin chaude sur l’utérus puis prendre une douce chaude le soir où elles arrivent
  • Réduire le rythme de mes activités les deux premiers jours pour leur laisser de la place (le sport par exemple)

 

Image1.png

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je te souhaite de renouer avec ta puissance féminine !

As-tu expérimenté des choses pour mieux vivre le moment de tes règles ?

11 réponses à « Mes règles et moi c’est de nouveau l’amour fou »

  1. J’adore ton article, je suis entièrement sur la même longueur d’onde que toi ! Lorsque je vois la société moderne, j’aimerais crier aux gens de ralentir, de revenir aux choses essentielles, de se reconnecter à soi-même afin que nous soyons tous plus en paix, de vivre en communauté… <3

    1. Merci beaucoup Sara pour ton commentaire 🙂 Oh comme je te comprends, cependant les mentalités changent petit à petit alors on est sur le bon chemin 🙂

  2. Merci Sophie pour ce article dont j’avais besoin, pour me sentir mieux à l’arrivée de mes règles. Je vais le lire à nouveau et suivre tes conseils. Comment connaître son dosha ?! Je crois être Vata car tu as sûrement proposé un article pour le connaître mais j’en doute… Bien à toi,

    1. Bonjour julie 🙂 Avec plaisir merci à toi de me lire 🌼

      Oui tout à fait j’ai réalisé des vidéos sur ma chaîne Youtube dont je te partage la vidéo :

      Sinon tu peux t’abonner à ma newsletter et tu recevras un questionnaire que j’ai crée avec le docteur de l’Hôpital dans lequel je suis parti en Inde en décembre dernier, peut être qu’il t’aidera à dresser ta constitution😊

      Bien à toi,

      Sophie

  3. J’ai apprécié votre vidéo car elle est agréable et bien structurée. Je me suis reconnue dans le dosha vada, je découvre, c’est intéressant.Merci pour votre belle présentation!

    1. Merci beaucoup pour votre retour sur ma vidéo c’est très gentil 🌸 je suis très contente qu’elle vous ait plu 😊✨ à très bientôt

      Sophie

Laisser un commentaire