Développer la connaissance de soi avec l’ayurvéda


articles, Ayurvéda / mercredi, juillet 4th, 2018

Abandonner les croyances erronées et les prédicats que l’on porte sur soi demande du courage et une volonté d’introspection soutenue.

Qui n’a jamais voulu devenir une autre personne ? Taire ses défauts ? Se départir de ses fragilités ? Ce n’est pas toujours évident de se comprendre, de dire « oui » à son être global et de ne pas vouloir en laisser une partie sur le bas côté du regret qui nous pousse à ne pas vouloir « être comme on est ».

Et si on acceptait tout simplement notre individualité, tout en lui offrant un soutient et des appuis d’évolutions bienveillants, pour tous les moments où notre être sera prêt à faire les travaux bienfaisants nécessaires ?

Dans ce nouvel article je voudrais te proposer de découvrir comment l’ayurvéda peut t’aider à t’accepter, t’aider à te connaitre et avoir davantage confiance en toi.

Tu me suis ?

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

S’aider de sa constitution de naissance pour prendre conscience de ses forces et de ses faiblesses…

Avec l’ayurvéda on comprend qu’il ne sert à rien d’aller contre soi. Que ce qui est, est. Qu’il faut être dans l’intelligence de l’accueil et de l’acceptation.

Chaque constitution ayurvédique possède des forces et des faiblesses qu’il convient de comprendre pour mieux vivre avec soi.

S’accepter comme on « naît »

Si tu connais ta constitution ayurvédique tu sais donc qu’à certains moments de l’année, de la journée ou même de ta vie, des traits métaboliques ou psychologiques plus tracés peuvent apparaître. Tu sais également que tu peux avoir tendance à davantage exprimer un type d’émotion, ou que ton corps va réagir d’une certaine manière lorsque par exemple il y aura de la chaleur et du soleil.

Ton corps a un langage qui lui est propre. Et chacun de tes ressentis corporel ou mental est une parole.

Pour t’accompagner vers le bonheur et la pleine santé, il te faut donc les comprendre et les accepter car c’est ce qui te permettra d’être pleinement toi.

Si tu ne souhaites pas les lire, ou que tu vas à l’encontre de ta traduction personnelle, tu risques d’empirer tes déséquilibres. Un déséquilibre est la meilleure situation qu’à trouvé le corps pour réagir à une situation qui n’est pas satisfaisante pour son bon fonctionnement. C’est la meilleure façon que ton corps a trouvé pour t’exprimer quelque chose. Il est donc important de comprendre son langage et ça l’ayurvéda peut t’y aider en connaissant ta constitution ayurvédique.

En effet chaque constitution ayurvédique a un langage de corps particulier. A des forces et des faiblesses qui lui son propres. Voici quelques exemples : 

* Les vata : ont une peau sèche, des os et des dents fragiles, ont un système nerveux fragilisé, un système digestif capricieux, ont du mal à économiser de l’argent, à faire face à une situation stressante etc. Mais ils peuvent créer facilement, s’adapter vite aux changements, créer du lien avec les autres, nourrir les idées des autres etc.

* Les Pitta : ont une peau mixte voire grasse, ont les cheveux fragiles, ont tendance a avoir facilement des inflammations, digèrent rapidement, ont la colère facile, veulent contrôler le maximum de choses, n’aiment pas montrer leur faiblesses etc. Mais ils ont une force d’analyse puissante,  sont passionnés et francs,  aiment que les choses avancent et sont performants quand ils ont un objectif en tête. Ils aiment défendre des causes et sont fidèles.

* Les kapha : ont une peau grasse, ont des cheveux forts, ont tendance à facilement stocker l’eau, la graisse mais aussi l’argent, ont du mal à se détacher, ont un système digestif lent et peuvent avoir facilement la flemme de passer à l’action. Mais ils ont une facilité à pardonner et à être fidèle, ils ont une très bonne résistance mentale et physique, sont généreux et reconnaissant. Ils aiment prendre soin des autres et sont très compassionnels.

♥ Prenons le cas d’une personne qui est de double constitution Vata-Kapha.

Cette constitution apportera le mélange des caractéristiques vata et kapha dans l’ensemble de l’être. Bien évidemment chacun est différent et les structurations de chaque constitution peuvent s’exprimer à des degrés différenciés. Mais on retrouve néanmoins des points communs.

Un Vata-Kapha n’aura pas le même appétit qu’un Pitta dominant par exemple. Il ne servira à rien de se forcer à manger la même chose ou la même quantité qu’un ami qui sera Pitta dominant au restaurant (au risque d’être malade ou de fragiliser son système digestif). Par ailleurs les personnes Vata-Kapha ne supportent pas très bien le froid et pourront être plus fragilisés s’ils sont au contact d’un endroit humide ou de températures basses (il faudra donc bien te protéger si tu souhaites partir au ski ou si tu souhaites marcher le soir le long de la mer).

En revanche si tu es Vata-Kapha tu sais que tu auras la force nécessaire pour supporter de travailler longtemps sur un projet et que tu auras assez de créativité et de self-contrôle pour y arriver !

Voici quelques exemples de forces et faibles de cette constitution :

 

Copie de Copie de Copie de les doshas (2)
Forces et faiblesses de la double constitution vata-kapha 1-2

 

Copie de Copie de Copie de les doshas (3)
Forces et faiblesses de la double constitution vata-kapha 2-2

♥ Partage ayurvédique de mon cas : constitution Pitta dominant 

Je souhaiterais te partager quelques exemples en lien avec mon cas personnel car je suis Pitta dominant et que plusieurs personnes pourront certainement s’y retrouver 🙂

L’ayurvéda m’a permis de comprendre mes faiblesses et mes forces et de les apprivoiser.

Anticiper des faiblesses ou réactions potentielles 

  • Je sais par exemple que je ne supporte pas bien longtemps le soleil qui me donne des boutons et des inflammations cutanées (ma peau le supporte à petite dose). Je sais aussi que le soleil et la chaleur  fragilisent énormément mes cheveux qui se cassent, grisonnent et s’assèchent. En été mes cheveux sont moins en forme que le reste de l’année.  Ainsi en été je me retrouve donc un peu fragilisée sur le point métabolique. Je vais donc davantage faire de soins corporels sur ma peau et mes cheveux pour aider mon corps. J’anticipe aussi mes problèmes cutanés d’été en préparant ma peau au printemps avec un travail sur le foie (car l’émonctoire de la peau et sa qualité dermique sont significativement reliés au travail hépatique).
  • Je suis une personne qui peut s’énerver facilement lorsque je suis contrariée, stressée ou que je n’ai pas encore mangé. J’ai donc intégré des outils de gestion de ma colère pour éviter que je sois en dehors de mon contrôle lorsque je suis face à quelqu’un qui me contrarie (bon parfois cela ne fonctionne pas toujours, mais en général j’arrive à me contrôler et éviter que je m’emporte ce qui me permet de ne pas m’enlever de l’énergie). Je vais par exemple me parler mentalement, respirer, me tenir la main, boire une gorgée d’une boisson qui me fait du bien afin de prendre quelques secondes pour ne pas que le feu monte trop rapidement. Je sais aussi que si je n’ai pas eu ma dose de solitude dans la journée, ma colère peut très vite monter. Du coup je respecte ce besoin que j’ai et je m’accorde des moments de paix rien qu’avec moi-même dans ma journée 🙂
  • J’évite aussi de ne pas respecter mon rythme biologique qui me demande de manger à des heures « très » régulières. Quand la faim se fait sentir, je stoppe tout et je respecte mon corps en allant me préparer à manger. Si je ne mange pas aux heures où j’ai faim, je crée de l’acidité et des brûlures gastriques et alors je n’ai pas respecté mon corps. Du coup j’anticipe. Si je sais que je dois sortir au moment où je dois manger par exemple et bien le matin je vais me prendre un peu d’aloé vera à jeun (pour éviter mes acidités gastriques quand j’ai faim) manger un petit déjeuner plus copieux et emporter un fruit ou des oléagineux avec moi dans mon sac, ce qui me permettra de passer ce moment beaucoup plus sereinement et manger après si je n’ai pas le choix.

 

Ainsi connaitre ses forces et ses faiblesses permet de mieux s’accepter et de mieux vivre avec soi et les autres. En comprenant ton corps et ton mental tu n’as plus besoin de taire tes besoins car tu sais pourquoi ils existent et comment ils fonctionnent.


Pour comprendre tes forces et tes faiblesses tu peux t’aider des vidéos que j’ai réalisé sur les doshas vata, pitta et kapha ainsi que les doubles constitutions (qui ne sont pas encore terminé de tourné) que tu retrouveras sur ma chaîne Youtube  


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Et ainsi améliorer la communication avec son corps…

 

Notre corps est en communication perpétuelle avec nous il nous communique ce qui nous convient ou non. Ce qui nous fait évoluer ou régresser. Ce qui nous permet d’obtenir de l’énergie ou non.

Lire les signaux envoyés

* Au niveau du corps 

L’ayurvéda permet de mieux sentir les signaux du corps, de se connecter à lui afin de prendre les mesures nécessaires. Il permet d’y voir plus clair concernant ce qui se passe quotidiennement en soi.

Par exemple lorsqu’un aliment ne te convient pas tu remarqueras que ton corps va réagir. Tu ressentiras différentes choses comme :

  • des maux de ventre
  • ta peau peut réagit en ayant une réaction cutanée
  • tu peux avoir mal à la tête
  • te sentir vidé(e)
  • tu peux avoir plus froid  ou chaud que d’habitude etc.

Chaque constitution ne réagira pas de la même manière.

1- Les vata peuvent ressentir aussi des maux de tête, une baisse d’énergie, de la constipation ou encore une sensation de froid.

2- Les pitta auront davantage de la diarrhée, des boutons ou des coups de chaleur ou encore des maux de tête si l’aliment ingéré n’est pas bien reçu par le corps.

Je peux te donner un exemple récent. Je suis partie en weekend à la mer et j’ai pris des moules ainsi que des huîtres. Je sais que les Pitta ne supportent pas très bien les fruits de mer au niveau métabolique mais l’envie et la gourmandise ont été plus fortes car j’adore ça . Et bien le lendemain j’ai eu plein de petits boutons qui sont apparus sur mon corps et qui sont encore visibles à l’heure ou je t’écris et j’ai eu quelques petits désordres digestifs…

Mon corps a été clair : « Ce n’est pas pour toi ! » m’a-t-il grondé à la peau.

3- Les Kaphas vont ressentir de la lourdeur digestive, une sensation de fraîcheur, vont avoir du mucus ou de l’humidité dans le corps, des selles très molles, se sentir fatigué(e), avoir des œdèmes.

* Mais aussi de l’esprit 

Il en est de même avec le mental si on sent que notre fonctionnement ou notre comportement n’est pas en lien avec notre vraie nature, alors le corps va nous envoyer un signal d’alarme !

 

 

Je prends la décision de me respecter
Passer un contrat avec soi-même pour se promettre de respecter ses réels besoins dans le respect d’autrui et de soi !

 

♥ Prenons l’exemple d’une personne Kapha dominante 

Les personnes Kapha ne supportent pas les conflits, et peuvent avoir tendance à taire leurs réels besoins pour sauvegarder une relation et la garder harmonieuse. Souvent cette rétention émotionnelle va alors se retourner contre eux dans le sens où le corps va exprimer un besoin non respecté.

Peut alors s’en suivre une faim émotionnelle, une prise de poids (car l’émotion n’aura pas été bien digérée), de la tristesse ou une volonté de solitude.

Si tu as conscience de cela tu pourras alors faire en sorte d’utiliser ta douceur et l’envie de ne pas créer de conflit dans la relation avec l’autre mais aussi avec toi, en essayant de trouver une conciliation pour quand même dire la chose qui te peine tout en ménageant la personne en face (avec des techniques de communication non violente par exemple, par l’écrit ou par une façon qui te permettra de te sentir bien).

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Appréhender son chemin de vie pour mieux s’accompagner

On dit que l’on ne choisit pas ses parents par hasard, mais alors qu’en est-il des éléments que l’on choisit d’incarner sur terre ?

Les éléments qui nous composent, parlent de nous. Ils sont notre spiritualité, notre volonté et potentiel d’évolution. Si nous les avons choisit c’est que nous souhaitons développer ou expérimenter des énergies précises et différentes à la fois.

Comprendre ce que nous sommes venus expérimenter permet de mieux se connaitre et donc d’avoir une plus grande compréhension et confiance en soi.

 

 

A chaque constitution ses expérimentations de vie 

Pour simplifier les choses voici pour chaque constitution dominante les choix d’expérimentation de vie reliés à nos éléments d’incarnation :

Copie de Les règles selon les constitutions (1)
Constitution ayurvédique et chemin de vie

 

Pour les vata 

L’air est un élément mouvant qui circule et permet de tempérer le feu et l’eau mais aussi de stimuler la terre (on le voit avec le pollen qui grâce au vent va se déposer dans des endroits stratégiques pour permettre à la nature de croître).  L’air permet l’initiation de mouvements. C’est pareil avec les personnes Vata !

Le mouvement nécessite une certaine réceptivité et une certaine gestion de soi pour l’impulser et le provoquer à bon escient : comprendre à quel moment le mouvement doit être produit (par exemple sentir à quel moment on peut parler à une personne pour qu’elle soit réceptive). Tempérer lors de moments délicats en apaisant les conflits par la parole ou par la création de solutions par exemple.

Sans-titre-(35)

Tu as donc des qualités de médiateurs, d’empathie et de création qui te permettent de rassembler les autres à travers l’expression, les mouvements communs. Mais aussi de créer, théoriser, structurer et recréer ce qui a été crée et qui n’a plus lieu d’être (dépassé, obsolète).

 

Pour les Pitta

Si tu es Pitta dominant, tu as choisis d’expérimenter les éléments feu et eau. Tu es venu expérimenter l’énergie de transformation, de mutation et d’expansion. Le dépassement de toi et le développement personnel.

Transformer pour sublimer par exemple (avec l’art) ou bien transformer ce qui ne va plus pour faire avancer les choses, les faire évoluer.

La transformation nécessite du courage, de la volonté, de l’observation et de l’analyse.Trancher quand cela est nécessaire (en prenant les décisions qui s’imposent par exemple).

Sans-titre-(35)

Tu as donc des qualités de d’analyse et de diagnostic, d’harmonie,  d’inspiration par ta force de transformation qui te permet de faire avancer les choses, en prenant des risques, en te dépassant et travaillant sur tes différentes peurs. Tu peux créer en ouvrant des voies, en levant les voiles aussi ! Tu peux impulser des mouvements d’actions et réaliser des objectifs en concentrant ta force !

 

Pour les kapha 

Si tu es Kapha dominant, tu as choisis d’expérimenter les éléments d’eau et de terre. Tu es venu expérimenter l’énergie de cohésion, de pardon, d’amour désintéressé, de sensibilité, d’accumulation, d’expérimentation dans le temps et de conscience de ce dernier, d‘absorption d’expérience.

La terre est un élément stable et protecteur, qui nourrit, qui maintient et permet aux autres éléments d’avoir un appui (l’eau à besoin de la terre pour couler, purifier ou hydrater, le feu a besoin de la terre pour se poser afin de transformer, l’air et l’espace ont besoin de la terre pour entrer en mouvement ou dissocier les choses). La terre permet de maintenir les choses en place, elle est initiatrice d’amour tout comme la terre que l’on cultive nous donne par amour de la vie, des denrées nécessaires à notre survie et bien-être. C’est pareil avec les personnes Kapha !

La cohésion et la stabilité  nécessitent du temps, une énergie d’amour, de gestion de soi et de prise de recul pour pardonner, rassurer, entourer ou encore faire grandir les autres ou ce qu’il y a autour de soi. Accumuler (amour, énergie, biens, écoute, …) pour redistribuer ou garder en soi et transformer avec l’énergie kapha.

Sans-titre-(35)

Tu as donc des qualités de d’écoute, de stabilité intérieure, d’amour désintéressé, de gentillesse, qui te permettent d’entourer les autres, de les faire évoluer, mais aussi de permettre aux événements de se réaliser dans une certaine harmonie. Tu as également une grande énergie pour maintenir en place ce qui doit l’être et qui n’a pas besoin d’être changé.

 

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je suis persuadée que la relation avec soi-même est une construction de tous les instants, au même titre qu’une relation amoureuse ou amicale, mais celle-ci tu es le seul à avoir le pouvoir dessus, alors fais-en bon usage !

 

Et toi as-tu des astuces pour développer la connaissance de soi ? 

6 réponses à « Développer la connaissance de soi avec l’ayurvéda »

Laisser un commentaire