Le Shatavari : votre nouvel allié santé ayurvédique

Parlons aujourd’hui ayurvéda 🙂

Je voulais vous partager une plante ancestrale ayurvédique : Le shatavari que j’ai découvert lors de ma formation en ayurvéda.

J’adore cette plante parce qu’elle est très bénéfique pour le corps notamment pour le système reproducteur et elle soigne et pense les douleurs liées au cycle féminin (mais aussi de nombreux autres désagréments que nous allons voir ensemble dans cet article).

Le shatavari est un allié de vie que j’ai complètement intégré dans ma routine pour être en pleine santé et j’espère que cette plante saura trouver sa place dans la vôtre, si tant est que vous en ayez besoin.

Partons découvrir dans ce nouvel article, ce miracle de la nature.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Le shatavari une plante indienne à la magie globale

Racine sanskrite de la plante

Shatavari est dérivé des mots sanskrit  :

  • « Shat » qui signifie « 100 »,
  • « avar » qui signifie « en-dessous »
  •  « vri » qui signifie « racine ».

Donc Shatavari signifie « 100 racines en-dessous du sol, car elle possède de très grosses racines lui permettant de puiser une belle énergie provenant de la terre. Par ailleurs « vari » peut également signifier « mari » et à ce titre de nombreuses personnes appellent Shatavari « celle qui a 100 maris ». On l’appelle ainsi, car les racines de Shatavari sont traditionnellement utilisés depuis des siècles pour soigner les maux des femmes et notamment les aider à soutenir leur fertilité.

shatavari-9
Racines de shatavari

Présentation de la plante 

Le shatavari c’est en fait une asperge sauvage (asparagus racemosus) qui peut grimper très haut. Elle pousse très facilement en Inde que cela soit sous un climat humide ou dans des conditions arides, cette plante s’adapte, car elle possède une formidable capacité de conservation de l’humidité des sols secs. Cette faculté nous laisse aisément envisager son potentiel de régénération des fluides et tissus sur le corps humain.

FullSizeRender (9)
Poudre de shatavari

La plante met  à peu près 18 mois pour pousser (elle prend son temps la chipie !).

Pour la récolter il faut creuser un trou autour des racines, cela permet de ne pas abîmer les racines et permet à la prochaine génération de pousse de partir sur de bonnes bases.

C’est donc une plante qui a puisé longtemps dans les énergies du sol pour se développer et se gorger de nutriments.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Quels sont ses effets sur notre corps  ?

Une composition aux principes actifs dynamiques

Sa composition est très dense et c’est pourquoi elle est utilisée pour soigner de nombreux maux et maladies…

Les saponines stéroïdiennes (2)
Les composants du Shatavari

Elle contient des glycosides stéroïdiens (qui ont effet stimulant sur l’hypothalamus ,ce qui permet de satisfaire l’appétit rapidement).

Des saponines stéroïdiennes  elles sont réputées pour leurs bienfaits sur l’activité sexuelle. Elles interviennent également dans la gestion du taux de cholestérol et la gestion de la glycémie dans le cas du diabète. En effet les saponines stéroïdiennes stimulent différents organes tels que le pancréas, l’estomac, les intestins, le foie, et même la vésicule biliaire.

Elles permettent aussi de stimuler le système immunitaire en combattant les inflammations et les infections.

De la sarsapogénine qui agit sur les hormones de l’homme et de la femme notamment en stimulant la production de progestérone et en traitant les syndromes prémenstruels ainsi que les troubles liés à la ménopause. Ce principe actif permet aussi d’améliorer et d’augmenter la production et la qualité du lait maternel. A cet effet, le lait subit une sorte de processus de nettoyage.

Des composés flavonoïdes tels que la rutine, la quercétine et le kaempférol, qui sont entre autre anti-oxydant, soutiennent l’immunité et sont anti-inflammatoire.

Du B-sitostérol un composé végétal naturel qui possède des propriétés anti-inflammatoire, antipyrétique (contre la fièvre), antinéoplasique (bloque la reproduction de cellule cancéreuse) et immunomodulatrice (maintient l’équilibre du système immunitaire).

Les applications médicinales du Shatavari

Il faut savoir que le shatavari peut être utilisé à tout âge, aussi bien pour la femme que pour l’homme.

 Soutien et équilibre l’activité hormonale

Le Shatavari est une aide précieuse pour la femme à bien des égards et tout au long de sa vie de femme : cycle féminin, accouchement, ménopause…

Il maintient le système reproducteur féminin en bonne santé, car c’est un tonifiant de l’utérus (bon pour fertilité et la libido). Il revigore l’utérus et augmente le volume ainsi que la qualité du sang menstruel.

Il est très utile en cas de dysménorrhées, de ménorragies, de métrorragies et  permet de prévenir les syndromes prémenstruels et d’apaiser Vata qui est souvent responsable de symptômes pré-menstruels tels que les crampes, les douleurs abdominales, la fatigue…

Il augmente la production d’œstrogène et protège la femme lorsqu’elle allaite. 

Il favorise la production du sperme chez les hommes.

Il est très bon pendant la ménopause pour apaiser les bouffées de chaleur (grâce à ses qualités rafraîchissante), et il permet de réguler certains de ses effets => Je vous partage à la fin de mon article, la recette du shatavari ghee  qui couplée avec du sirop de rose est très bon pour les bouffées de chaleur.

♦ Décuple la sécrétion du lait (effet galactagogue)

Au cours de l’allaitement prendre du Shatavari permet d’augmenter la qualité et la quantité de lait produit pour son bébé. Cet effet est dû à une augmentation de la prolactine (hormone déclenchant la sécrétion lactée).

♦ Réduit l’acidité du système digestif 

Shatavari soigne la digestion et plusieurs troubles tels que les ulcères gastriques, ou les dyspepsies (signes d’inconfort dans l’estomac : ballonnement, douleurs, nausées, éructations…).

La plante favoriserait également les changements de la muqueuse gastrique en diminuant son acidité et en augmentant ses sécrétions, ce qui renforcerait la barrière mucosale et diminueraient fortement les aigreurs et les fragilités dans cette région du corps.

 Tonifiant des tissus du corps 

Shatavari nourrit et apaise les membranes des poumons, de l’estomac, des reins et des organes reproducteurs en leur apportant aussi de l’énergie et du soutien dans leur fonctionnement.

La plante augmente aussi  les sécrétions du corps, la glaire, la cyprine et le lait.

♦ Booste le système immunitaire

Elle soutient la fabrication des globules blanches et permet d’apaiser le mental par sa nature sattvique (harmonieuse) ce qui permet au corps de mieux se défendre contre l’envahisseur.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Pour quel dosha est-elle recommandée ? 

Pour Pitta  :

Shatavari est très bonne pour les personnes ayant un fort Pitta dans leur constitution. Cela s’explique par les saveurs de la plante qui sont amer et sucrée.

En ayurvéda les rasa (goût) d’un aliment, portent les 5 éléments que sont : l’air, l’espace, la terre, le feu et l’eau.

Les saponines stéroïdiennes (1)
Les saveurs et les 5 éléments

Les doshas (énergies vitales) sont également constitués des 5 éléments.

les doshas
Les 3 doshas : Vata, Pitta et Kapha

Et alors ? Nous voilà bien avancés Sophie !

J’y viens, j’y viens ! En fait pour faire simple, une réglé ayurvédique très importante dit que « Le semblable augmente le semblable ». Donc cela nous mène sur le chemin de la compréhension : pour apaiser un dosha en excès il lui faut des qualités contraires.

Si je prends l’exemple du dosha Pitta, il est composé des éléments « Feu » et « Eau » avec une grande prédominance du « Feu ». Il nous faut donc trouver des aliments dont les qualités ne soient pas échauffantes et dont le goût ne soit pas piquant, acide ou salé puisque ces saveurs contiennent l’élément feu (cf infographie les saveurs et les 5 éléments).

En l’occurrence la saveur du Shatavari est amer et sucré. Donc parfait pour Pitta.

Par ailleurs l’action (Virya) du Shatavari est rafraîchissante et Pitta est chaud donc les deux sont faits pour s’entendre 🙂

♥ Pour Vata 

Alors pour vata nous allons nous référer aux qualités du shatavari car Vata possède entre autre les qualités de sécheresse et de légèreté or le shatavari est hydratant, lourd ce qui contrebalance et équilibre Vata.

Vata possède il est vrai les mêmes éléments que la saveur amer (air + Ether) mais cela est fortement équilibré par les qualités qu’ils ont en différence.

Shatavari est donc très bon pour les personnes de constitution Vata ou ayant un déséquilibre en Vata.

♥ Pour Kapha 

Kapha est le seul dosha pour lequel le Shatavari ne va pas être recommandé. Tout simplement parce que Kapha possède en lui (en autre) les qualités que sont la lourdeur, l’humidité et le froid. De plus, Kapha est responsable de la formation et du renouvellement des tissus or le shatavari augmente ces qualités et cette fonction ce qui va par voie de conséquence catalyser Kapha et le déséquilibrer.


Il n’est pas recommandé en Ayurvéda de consommer  le shatavari si vous avez un excès de Kapha ou bien des maux gynécologiques tels qu’un fibrome ou un kyste ovarien (liés à un déséquilibre de Kapha).



Comment consommer Shatavari ?

Son goût est légèrement fumé au niveau de l’odeur et amer en bouche mais, malgré tout, la plante s’accommode parfaitement avec une boisson chaude (tisane d’épice douce par exemple) ou bien du lait végétal chaud.

Pour savoir quel lait prendre en fonction de votre constitution je vous encourage à aller lire l’article que j’ai écris sur le lait d’or. Vous trouverez en bas de cet article une infographie explicative au sujet du lait à prendre en fonction de son dosha principal.

On trouve la plante sous forme de poudre, de gélule, de morceaux ou encore de teinture. On la trouve aussi dans des mélanges comme du chocolat en poudre.

Moi je la consomme sous forme de poudre et je l’insère dans mes tisanes, dans mes laits végétaux ou bien dans du ghee (shatavari ghee).

J’utilise du Shatavari bio que j’ai acheté lors de mon voyage initiatique en Inde. C’est la marque KHANDIGE (si vous la trouvez elle est très bien !).

FullSizeRender (10)
Poudre de Shatavari bio

Sinon vous pouvez aussi utiliser la poudre de  shatavari de la marque Gopala qui est très réputée dans les plantes ayurvédiques et bio et qui est très intéressante niveau prix.

Comptez 8,60€ pour 100 grammes de poudre.

Recettes ayurvédiques pour consommer le shatavari

1-Pour booster votre fécondité et votre lactation (à prendre sous forme de cure)

♥ Ingrédients :

  • 2 cuillères à café de poudre de Shatavari ( de préférence bio)
  • 1 tasse de lait d’amande
  • 1 cuillère à café de miel
  • Quelques pistils de safran

♥ Recette

  • Faire chauffer le lait d’amande
  • Mettre 2 c.à café de poudre de shatavari dans le lait d’amande (bon pour vata et pitta)
  • Ajouter une cuillère à soupe de miel
  • Ajouter quelques pistils de safran
  • Laisser le mélange infuser 1 minute puis buvez

2-  Shatavari Chai réconfortant

♥ Ingrédients :

  • 1 tasse d’eau minérale,
  • 1 tasse de lait végétal
  • 1 cuillère à café de Shatavari
  • 1/4 de cuillère à café de cardamone moulu
  • 1/2 cuillère à café de cannelle moulu
  • Quelques clous de girofle
  • Un peu de sucre de coco

♥ Recette

  • Verser l’eau et le lait dans une casserole puis portez à ébullition
  • Ajouter les épices ainsi que le shatavari dans le lait puis faire chauffer à feu très doux 1 minute
  • Éteindre le feu puis laisser infuser le mélange en couvrant la casserole
  • Ajouter le sucre de coco

3- Shatavari ghee : 

A venir une vidéo Youtube ou je vous partage la fabrication du Shatavri ghee afin de vous apprendre à le réaliser  elle sera publiée la semaine prochaine sur ma chaîne  Youtube, je suis en train de réaliser son montage 🙂

FullSizeRender (11)

♥ Ingrédients

  • 16 cuillères à café de ghee
  • 16 cuillères à café d’eau
  • 4 cuillères à café de shatavari
  • Un récipient en verre stérilisé refermable

♥ Recette

  • Dans une casserole à feu doux mettre l’eau et le shatavari. On mélange bien la poudre et l’eau pour imbiber le shatavari. L’objectif est de réaliser une pâte bien épaisse en faisant s’évaporer correctement et lentement l’eau (cela prend 5 minutes).

! Ne jamais arrêter de remuer le mélange pendant que l’eau s’évapore !

  • Une fois que l’eau a bien été évaporée et que la pâte s’est constituée, on ajoute du ghee dans la préparation et on mélange de nouveau pour que la pâte s’imprègne du ghee (toujours à feu doux)

Si vous souhaitez calmer des boufées de chaleurs très courantes lors de la ménopause, vous pourrez rajouter du sirop de rose ou de lavande que vous pouvez facilement faire vous même

  • On transvase le shatavari ghee dans un récipient en verre, dans lequel on le laissera refroidir.

Voilà, cette plante est tout bonnement magique 🙂

Bisous vert <3

4 commentaires sur « Le Shatavari : votre nouvel allié santé ayurvédique »

Laisser un commentaire